berline verte dans un garage poussiéreux

Techniques de prises de vues | La photographie automobile

Deyan Yordanov

Scène romantique empreinte de mélancolie dans laquelle la voiture décapotée évoluerait sous le soleil couchant, éclairage minimal laissant entrevoir cette même voiture dans l’ombre, ou cliché dynamique réalisé sur circuit ; ce ne sont pas les approches qui manquent pour présenter un véhicule. Partant d’une toile vierge, je combine ensuite les outils à disposition, mon Sony Alpha A7 III et mon imaginaire pour donner vie à l’image qui parviendra à éblouir.

Le plus important reste de chercher à raconter une histoire, de provoquer des réactions et de déclencher des émotions. Je veux faire sourire, susciter l’enthousiasme et que les gens s’approprient l’atmosphère de la photo.

arrière d’une berline verte stationnée dans un garage © Deyan Yordanov | Sony α7 III + FE 24-70mm f/4 ZA OSS | 1/125s @ f/8.0, ISO 320

Préparer la prise de vue

En règle générale, mes clients veulent des images nettes et soignées de leurs produits, mais cela dépend vraiment du projet sur lequel nous travaillons. Quels que soient la voiture et le projet, ce sont l’organisation de la scène et le choix du site apparaissant en toile de fond qui déterminent souvent le résultat final. Le décor sert à mettre la voiture en situation et à l’associer à un mode de vie. Bien le choisir est essentiel pour mettre le produit final en valeur et transmettre le bon message.

Je pars régulièrement en quête de nouveaux sites. Je voyage beaucoup et m’arrête parfois de façon aléatoire pour prendre une photo et l’ajouter à une liste Google Maps avant de poursuivre ma route. Je réutilise aussi souvent les mêmes sites. Changer simplement l’angle de vue, l’éclairage et le cadrage suffit à transformer un lieu et à donner l’illusion que vous êtes totalement ailleurs.

berline verte puissamment rétroéclairée © Deyan Yordanov | Sony α7 III + FE 24-70mm f/4 ZA OSS | 1/125s @ f/8.0, ISO 500

Prendre la photo

J’ai tendance à aller à l’essentiel niveau matériel. Je travaille avec un boîtier Alpha 7 III que j’associe aux objectifs FE 24-70 mm f/4 ZA OSS, FE 16-35 mm f/4 ZA OSS, 55 mm f/1.8 ZA et au Sony FE 85 mm f/1.8. Voir un professionnel préférer les objectifs zoom f/4 à leur version f/2.8 G Master peut paraître étonnant. Mais, pour obtenir la netteté d’image et la profondeur de champ dont j’ai besoin, photographier à f/8 ou à f/11 me suffit. Je n’ai donc pas spécialement besoin des ouvertures plus larges dont d’autres photographes ne pourraient se passer, et lorsque cela vient à arriver, je peux toujours compter sur le FE 85 mm f/1.8.

L’Alpha 7 III regorge de fonctionnalités très utiles pour capturer des images de voiture de qualité, avec une mention particulière à la plage dynamique du capteur de 24,2 mégapixels, qui me permet de jouer facilement avec l’exposition en post-production.

Plus j’acquiers d’expérience et moins je m’en tiens aux règles. Lorsque je me suis lancé dans la photographie de voitures, je m’entendais constamment dire ce qu’il ne fallait pas faire, à savoir utiliser un objectif grand angle, recadrer de façon trop agressive, ou encore utiliser un éclairage trop faible. Et puis j’ai fini par comprendre que même si ces conseils étaient avisés, ils ne constituaient pas pour autant des vérités absolues à suivre aveuglément. Les situations qui s’accordent parfaitement à ces scénarios existent, il suffit d’apprendre à les distinguer.

berline verte stationnée dans un garage poussiéreux © Deyan Yordanov | Sony α7 III + FE 24-70mm f/4 ZA OSS | 1/60s @ f/5.0, ISO 400

Le type de voiture et la manière dont on souhaite la présenter sont les deux composantes à prendre en considération au moment de choisir l’éclairage d’une image. Il m’arrive de n’exploiter que la lumière disponible, mais dans la plupart des cas, stroboscopes et autres sources de lumière artificielle sont aussi de la partie. Les modeleurs que je combine à l’infini, comme les boîtes à lumière paraboliques ou allongées, les stroboscopes autonomes et les réflecteurs me sont très utiles.

Cela me renvoie à un cliché détaillé dont j’aime particulièrement l’éclairage et qui représente le célèbre « Spirit of Ecstasy », lequel orne le capot avant des Rolls-Royce. J’ai capturé cette image dans un garage peu éclairé, sur un créneau d’à peine quinze minutes, car de nombreuses autres voitures devaient aussi être photographiées ce jour-là. Pour adoucir la lumière sur cette surface très brillante et à l’effet miroir, j’ai combiné un simple stroboscope à un grand réflecteur d’un mètre de largeur sur deux mètres de hauteur.

détail en gros plan de l’arrière d’une voiture © Deyan Yordanov | Sony α7 III + FE 24-70mm f/4 ZA OSS | 1/200s @ f/8.0, ISO 200

Pour ceux qui se mettent tout juste à la photo et qui utilisent le mode automatique de leur appareil, mon conseil serait de « persévérer et d’expérimenter sans cesse, car le meilleur reste à venir. » Empoignez votre appareil photo, allez vous promener et mettez-vous à créer. Vous avez entre les mains un outil très puissant et votre seule imagination pour vous brider.

Produits présentés

Articles connexes

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter α Universe

Félicitations, votre inscription à la newsletter α Universe a été validée.

Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

Malheureusement, une erreur est survenue.

Félicitations, votre inscription a été validée.