olivier schmitt sony alpha 6400 photographe regardant dans l’objectif de son appareil photo alpha tandis que le soleil se couche derrière lui

Témoignage : premières impressions sur l'Alpha 7S III

Olivier Schmitt

Basé en France, je m’appelle Olivier Schmitt et suis photographe professionnel indépendant et réalisateur. Une fois mon master en Arts et technologies de l’image en poche, j’ai travaillé en tant que directeur technique sur des films comme Moi, moche et méchant 2 et Les Minions. J’aime beaucoup rencontrer et travailler avec d’autres passionnés, et je partage bon nombre de mes expériences et apprentissages sur ma chaîne YouTube éponyme. Lorsque la chance de tester le nouvel Alpha 7S III s’est présentée, j’ai eu l’idée de partager en vidéo le quotidien d’un réalisateur indépendant en me basant sur ma propre histoire pour le scénario. Plutôt que de simplement présenter les performances de l’appareil photo, je voulais aussi apporter une dimension émotionnelle et permettre aux spectateurs de s’identifier au personnage principal. Pour ce qui est du lieu de tournage, j’ai choisi la ville d’Annecy, dans les Alpes françaises. Cela m’a permis de capturer différentes atmosphères avec des paysages époustouflants.

C’est tout naturellement que j’ai eu envie de mettre l’Alpha 7S III à l’épreuve, et notamment ses capacités d’enregistrement plein format en 4K 120p. Depuis deux ans, j’utilise un Alpha 7 III qui ne m’a jamais laissé tomber, mais je trouve l’Alpha 7S III plus simple à utiliser. Il est aussi plus efficace sur le terrain grâce aux nouvelles fonctionnalités dont il est doté. Ayant été restructuré, le menu est plus simple à parcourir, et la mise au point automatique en temps réel s’avère incroyablement efficace, ce qui m’évite d’avoir à utiliser un système de suivi. L’écran tactile rabattable facilite également la prise de vue dans des situations difficiles. D’autre part, même après toute une journée à travailler au soleil, je n’ai remarqué aucun problème de surchauffe, et plus impressionnant encore, une seule batterie par jour suffisait.

olivier schmitt sony alpha 6400 sélection des paramètres vidéo sur un appareil photo alpha via l’écran tactile

Sony α6400 + E PZ 18-105mm f/4 G OSS | 1/200s @ f/4.0, ISO 100

J’ai également eu l’opportunité de tester le nouvel objectif 12-24 mm f/2.8 G Master et je dois reconnaître que c’est une bête ! J’ai été tenté de tourner l’intégralité du film avec ce modèle, mais en fin de compte, j’ai également utilisé mes objectifs 24 mm f/1.4 GM, 16-35 mm f/2.8 GM, 24-70 mm f/2.8 GM et 70-200 mm f/2.8 GM. Cela m’a d’ailleurs permis d’essayer le 70-200 mm sur un Ronin-S. Malgré un poids important, le résultat s’est avéré excellent. J’aimerais partager quelques conseils quant au workflow suivi avec cet appareil. Tout d’abord, j’ai commencé par passer un certain temps à configurer mes préréglages vidéo sur le sélecteur de mode, comme je le fais toujours. Cela représente un gain de temps pour la suite et m’offre une certaine cohérence entre les différentes situations de prise de vue. À titre indicatif, je configure mes 3 prérégages vidéo sur le haut de la mollette. L’enregistrement All-Intra 4K 25p sur le Mode 1, la 4K 100p avec le nouveau codec XAVC-HS sur le Mode 2 (car je filme en PAL), et enfin mon profil spécial nuit sur le Mode 3. En parallèle, j’ai également configuré les boutons de raccourci qui permettent quant à eux de gagner en fluidité et en rapidité.

olivier schmitt sony alpha 6400 caméraman vérifiant le cadrage d’un homme sur le point de plonger dans un bassin

Sony α6400 + E PZ 18-105mm f/4 G OSS | 1/320s @ f/4.5, ISO 100

En ce qui concerne la prise de vue proprement dite, de nombreux plans ont été filmés à contre-jour car je voulais tester la plage dynamique du capteur (estimée à plus de 15 arrêts) avec les modes 4:2:2 10 bits. L’appareil photo gérant très bien les changements de lumière extrêmes, j’ai constaté que je n’avais pas à me soucier des hautes lumières cramées ou des différences d’exposition entre l’intérieur et l’extérieur.
olivier schmitt sony alpha 6400 caméraman vérifiant le cadrage d’un couple assis à la table d’un petit-déjeuner

Sony α6400 + E PZ 18-105mm f/4 G OSS | 1/160s @ f/4.0, ISO 100

Ce projet a été très amusant à produire et essayer ce nouvel appareil photo incroyable fut une merveilleuse opportunité. Quels que soient votre niveau et votre expérience, s’entourer d’autres créateurs permet d’aller plus loin dans ses projets et ouvre de nouvelles opportunités. Je voudrais profiter de cette occasion pour remercier tous les membres de l’équipe et les acteurs sans lesquels ce projet ne se serait jamais concrétisé. Aussi, j’aimerais souligner l’importance de la planification lors de la réalisation d’un tournage. Ce court-métrage a nécessité plus d’un mois de préparation et d’organisation. Passer plus de temps à tout organiser qu’à effectuer les prises de vue sur le terrain est habituel pour ce type de projet. Faites-vous confiance et ne doutez pas de vos capacités à créer du contenu de qualité.

olivier schmitt sony alpha 6400 olivier vérifiant le cadrage sur son A7SM3 monté sur un stabilisateur ronin

Sony α6400 + E PZ 18-105mm f/4 G OSS | 1/500s @ f/4.0, ISO 400

Produits présentés

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter α Universe

Félicitations, votre inscription à la newsletter α Universe a été validée.

Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

Malheureusement, une erreur est survenue.

Félicitations, votre inscription a été validée.