chris schmid sony alpha 9 léopard sur une colline et soleil en arrière-plan

Filmer le Serengeti avec l’Alpha 7S III

Chris Schmid

Je suis un photographe, réalisateur et directeur de la photographie suisse, spécialisé dans l’histoire naturelle des régions reculées, avec une passion particulière pour les grands félins. J’ai consacré ma vie à documenter la beauté naturelle de notre planète et mon objectif reste le même : pénétrer la nature en son sein afin d’éveiller les consciences quant à la fragilité de notre planète et inspirer les actions visant à la préserver.

Je suis activement engagé dans la préservation de la faune et je travaille en étroite collaboration avec WildAid, une organisation environnementale basée à San Francisco dont l’objectif est de réduire la demande de produits illégaux issus de la faune. En 2019, j’ai lancé Stay·WildTM, une boutique de bijoux en ligne, où 50 % des bénéfices sont reversés à des organisations sans but lucratif pour soutenir des projets de conservation de la faune. Mon travail fait partie de la National Geographic Image Collection.

Notre objectif principal était de filmer la grande migration des gnous dans le Serengeti, en Tanzanie. Chaque année, 1,5 million de gnous migrent en formant une énorme boucle, et ce phénomène est reconnu comme étant l’une des sept merveilles du monde naturel.

À cette époque de l’année, les gnous migrent vers le nord du Serengeti où ils traversent la fameuse rivière Mara livrant un combat héroïque et spectaculaire contre les eaux, les crocodiles et autres prédateurs. Alors que la migration bat son plein, les prédateurs comme les lions et les guépards sont très actifs, chacun ayant de nombreuses opportunités de passer à l’attaque.

Premières impressions sur l’Alpha 7S III

Je suis un fervent utilisateur du matériel Sony depuis des années. Et pour mes clichés j’utilise désormais exclusivement les appareils Alpha 9 II et 7R IV, mais j’avais également envie d’essayer l’7S III pour filmer.

Pour moi, le point fort de ce nouvel appareil est sans nul doute la possibilité de filmer en 4k 4.2.2 50/60p et de pouvoir passer à une valeur de 100/120 tout en conservant la même résolution. Préférant travailler en S-Log3 pour nuancer mes séquences, pouvoir disposer de 10 bits est indispensable. La mise au point tactile et tous les paramètres de mise au point ajoutés à l’Alpha 7S III sont également appréciables. Pouvoir suivre un lion dans les hautes herbes à l’aide d’un steadicam en effectuant la mise au point du bout des doigts dans l’application Imaging Edge était très important pour nous, et à aucun moment nous avons ressenti le besoin d’utiliser les moteurs de suivi de la mise au point du steadicam. Vous pouvez contrôler tous les paramètres de l’appareil photo à distance en toute sérénité. L’effet de rolling shutter a également été considérablement réduit par rapport à l’Alpha 7S II, ce qui était particulièrement visible lors de la prise de vue avec le steadicam. Enfin, pouvoir pousser l’ISO s’est révélé fondamental. Ne pas avoir à s’inquiéter lors de l’utilisation d’une valeur ISO élevée pour obtenir une cadence de 50/60p même en basse lumière était incroyable, surtout lorsque les grands félins sont actifs très tôt le matin ou tard dans la nuit.

Chris Schmid sony alpha 7RM4 chris cadrant une prise de vue sur son appareil alpha monte sur un trépied

Matériel

Nous avons eu la chance de pouvoir travailler avec deux boîtiers Alpha 7S III sur le tournage. L’un était placé sur un trépied et associé à l’objectif FE 200-600 mm f/5.6-6.3 G OSS pour les prises de vue statiques. Le second, que nous utilisions avec le steadicam Ronin 2, était couplé au FE 70-200 mm f/2.8 G Master (et de temps en temps à un téléobjectif 1,4x). Nous avions également ajouté un Atomos Ninja V à chacune des deux configurations pour obtenir un enregistrement au format RAW directement au niveau du port HDMI.

Pouvoir contrôler l’appareil placé sur le steadicam via l’application Imaging Edge nous a été très utile, d’autant que nous pouvions adapter rapidement les paramètres lorsque la luminosité changeait. Sous une telle chaleur, je n’aurais pas été surpris que l’un des deux appareils montre des signes de surchauffe, en particulier avec la prise de vue en pleine résolution, mais nous n’avons rencontré aucun problème, même en laissant les appareils allumés pendant des heures.

Chris Schmid sony alpha 7RM4 monté sur un steadicam

Conseil pour filmer la faune

Produits présentés

Chris Schmid

Chris Schmid | Suisse

« L’imagerie est un instrument puissant. Une seule prise suffit à capturer une émotion ou à ce qu’une autre vous envahisse. »

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter α Universe

Félicitations, votre inscription à la newsletter α Universe a été validée.

Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

Félicitations, votre inscription a été validée.