Alpha Universe : détails de l’histoire
Alpha Universe : détails de l’histoire
Techniques de prises de vues
Photographier les insectes avec Javier Aznar 

Je suis un amoureux de la nature depuis l'enfance, mais c'est à l'université, lors de mes études de biologie que j'ai véritablement commencé à prendre des photos animalières. Après l'université, j'ai décidé de devenir photographe professionnel et je suis parti en Équateur où pendant trois ans, je me suis consacré à mes premiers projets photographiques. Au fil des ans, j'ai immortalisé de nombreuses espèces, mais dernièrement, la plupart de mes projets sont consacrés aux insectes.

Étudier votre sujet

Les insectes sont partout et c'est pour cela qu'ils sont de si bons sujets à photographier. On les trouve dans les jardins, en ville, dans les parcs et même dans les maisons. Avant de commencer à les photographier, prenez le temps de vous documenter sur eux, d'en savoir plus sur leurs activités au quotidien et essayez de définir quand, où et comment vous pourriez les localiser. C'est une approche très divertissante ; il suffit de regarder d'assez près.

javier aznar sony alpha 7RM3 libellule s'agrippant sur une tige avec la ville visible au loin

© Javier Aznar | Sony α7R III + FE 50 mm f/2.8 Macro | 1/160s @ f/16, ISO 800

Les insectes se comportent de différentes manières, il vous faut donc utiliser différentes techniques pour les photographier. La photo de la libellule a par exemple été prise dans la fraîcheur du matin, alors que son corps était encore froid et qu'elle était détendue. Grâce à un trépied et à mon objectif macro FE 50 mm f/2.8, j'ai pu m'approcher très près, sans qu'elle ne bouge. Dès que le soleil se met à briller, les libellules se réchauffent et se mettent à voler, ce qui rend la capture d'un gros plan impossible. D'où l'intérêt de connaître tous ces petits détails. Il suffit de disposer de quelques connaissances et d'un peu de pratique ; et d'être un peu chanceux bien sûr.

javier aznar sony alpha 7RM3 larve suspendue à un filet orange

© Javier Aznar | Sony α7R III + FE 100-400 mm f/4.5-5.6 GM OSS | 1/200s @ f/5.6, ISO 6400

Travail de terrain

Il n'y a pas de journée, de nuit ou de séance photo typique. Tout dépend de l'animal que vous tentez d'immortaliser. Les insectes sont généralement plus faciles à prendre en photo, car contrairement aux mammifères, ils sont généralement en plus grand nombre, vous laissant davantage d'opportunités de capturer certains comportements.

javier aznar sony alpha 7RM3 sauterelle sur une pousse verte recourbée avec arrière-plan sombre

© Javier Aznar | Sony α7R III + FE 50 mm f/2.8 Macro | 1/160s @ f/13, ISO 160

Mes derniers travaux sur les insectes m'ont conduit à emporter mes appareils Sony α7R III et α7R IV, ainsi que plusieurs objectifs au cœur de la forêt tropicale, la plupart du temps de nuit. Je pourrais passer presque toute la nuit à prendre des photos en ne dormant que trois heures. Il y a tant de créatures différentes que la simple idée de dormir me donne l'impression de perdre du temps.

javier aznar sony alpha 7RM4 groupe d'insectes verts rampant sur les mains tendues d'un homme

© Javier Aznar | Sony α7R IV + FE 24-70 mm f/2.8 GM | 1/200s @ f/16, ISO 50

Je ne travaille pas systématiquement sur des sites extrêmes, mais chaque environnement présente malgré tout son lot de défis. La photo ci-dessous a par exemple été prise pour le Dominical Newspaper en Espagne afin d'illustrer les différents problèmes causés par les frelons asiatiques, et notamment la mort de milliers d'abeilles mellifères. L'un des apiculteurs touchés avait décidé de prendre les choses en main en construisant des clôtures électrifiées près des ruches pour se débarrasser des frelons et ainsi préserver ses abeilles. Pour prendre mes photos, il m'a fallu enfiler une combinaison spéciale et j'étais censé éviter de toucher les fils électriques, ce qui s'est avéré impossible. Je me suis électrocuté à plusieurs reprises, mais c'était le prix à payer pour obtenir le cliché idéal.

javier aznar sony alpha 7RM3 gros plan d'une guêpe enroulée autour d'un fil

© Javier Aznar | Sony α7R III + FE 90 mm f/2.8 Macro G OSS | 1/80s @ f/16, ISO 50

Photographier jour et nuit

De nuit, je voyage léger. J'emporte généralement mon α7R IV, parfois mon α7R III, au cas où, et mes objectifs macro FE 50 mm f/2.8 et FE 90 mm. J'emporte aussi un flash pour éclairer les insectes. Disposant d'un contrôle total sur la puissance de ce dernier, j'utilise l'appareil en mode manuel afin de régler l'exposition exactement comme je le souhaite. Pour une question de compatibilité avec ce même flash, je définis la vitesse d'obturation sur maximum 1/250e de seconde. Enfin, je sélectionne l'ouverture et la puissance du flash que j'ajuste au besoin. Une fois les bons réglages trouvés, je les conserve généralement pendant toute ma session nocturne.

javier aznar sony alpha 7RM3 gros insecte accroché au bras d'un homme avec arrière-plan sombre

© Javier Aznar | Sony α7R III + FE 50 mm f/2.8 Macro | 1/160s @ f/11, ISO 80

En journée, je photographie généralement les mammifères ou les oiseaux et il est important que je sois prêt. Comparés aux insectes, les animaux sont bien plus enclins à s'enfuir pour aller se cacher. Toutefois, j'emporte également l'objectif macro 90 mm F/2.8 au cas où je verrais quelque chose de plus petit à immortaliser.

javier aznar sony alpha 7RM4 groupe de papillons se prélassant au bord d'un étang

© Javier Aznar | Sony α7R IV + FE 16-35 mm f/4 ZA OSS | 1/50s @ f/22, ISO 400

La luminosité étant plus intense en journée, j'aime utiliser l'α7R IV en mode priorité à l'ouverture, ce qui me permet de définir une sensibilité ISO appropriée sans avoir à me soucier outre mesure de la vitesse d'obturation. Pour ce qui est de la mise au point, le réglage automatique avec suivi en temps réel fonctionne juste à la perfection. Si l'on ajoute tout cela au capteur de 61 mégapixels et à la cadence de prise de vues de 10 ips, l'α7R IV est vraiment le meilleur appareil sur le marché pour la photo animalière.

Donner du contexte

Pour moi, l'image animalière par excellence doit éveiller quelque chose en vous ; elle doit vous apporter une réponse. Il ne s'agit pas simplement de capturer un moment. Comme pour tout autre type de photographie, la composition et la lumière restent essentielles, bien que toute bonne image animalière soit en fait un ensemble de choses. 

javier aznar sony alpha 7RM3 gros plan d'un insecte ailé suspendu sous une feuille

© Javier Aznar | Sony α7R III + FE 90 mm f/2.8 Macro G OSS | 1/160s @ f/14, ISO 100

Le rapport entre l'homme et l'animal étant souvent repris dans mes projets, il n'est pas rare que j'inclue des sujets humains dans mes images pour raconter une histoire dans son intégralité. Je souhaite montrer ce que la préservation représente à mes yeux tout en éveillant les consciences quant au sort des insectes sur lesquels je travaille en ce moment. Inclure des sujets humains favorise l'éveil des consciences et permet de faire le lien entre notre comportement et celui des animaux. Je ne veux pas me contenter de montrer la beauté des insectes, je souhaite également exprimer notre rapport à eux. 

javier aznar sony alpha 7RM3 bol plein de larves prêtes à être cuisinées

© Javier Aznar | Sony α7R III + FE 35 mm f/1.4 ZA | 1/160s @ f/11, ISO 100

Produits présentés
ILCE-7RM4
α7R IV

ILCE-7RM4

ILCE-7RM3
α7R III

ILCE-7RM3

SEL50M28
Macro FE 50 mm F2.8

SEL50M28

SEL90M28G
OSS G Macro FE 90 mm F2.8

SEL90M28G

SEL2470GM
FE 24-70 mm F2.8 GM

SEL2470GM

SEL100400GM
FE 100-400 mm G Master

SEL100400GM

SEL35F14Z
Distagon® T* FE 35 mm F1.4 ZA

SEL35F14Z

SEL1635Z
Vario-Tessar® T* FE 16-35 mm F4 ZA OSS

SEL1635Z

Articles connexes
Javier Aznar
alpha universe

Javier Aznar

Espagne

« Pour que la préservation prenne tout son sens, nous devons savoir ce que nous avons à perdre et le chérir. La photo est un outil très utile pour sensibiliser et mettre en lumière ce qui nous entoure. Avec mon appareil, j'essaye de présenter les animaux dans leur forme la plus pure, en adoptant à la fois un point de vue biologique et artistique.

Découvrir le profil


x