couple assis face à face sur fond blanc

Simplicité et émotion

Nemanja Maraš

Un sujet sur fond blanc uni : voilà peut-être la forme la plus pure de portrait photo. Quelques-uns des portraits les plus iconiques du monde ont d’ailleurs été pris de cette façon. La simplicité de cette technique recentre l’attention sur le sujet plutôt que sur son environnement ou l’arrière-plan.

portrait d’un homme portant des lunettes de soleil

© Nemanja Maraš | Sony α7C + FE 55mm f/1.8 ZA | 1/125s @ f/3.2, ISO 400

« À ce moment de ma vie, j’estime que le noir et blanc est mon véritable mode d’expression », dit le photographe serbe Nemanja Maraš. « Il y a encore cinq ou six ans, j’avais horreur d’utiliser des fonds blancs pour mes prises de vue. À l’époque, lorsque j’apprenais que j’avais un shooting en studio, je me disais immédiatement que j’allais m’ennuyer. Finalement, j’ai fini par comprendre que le projet devait se concentrer non pas sur le fond blanc, mais sur tout le reste. »

portrait de femme de profil portant des lunettes de soleil

© Nemanja Maraš | Sony α7C + FE 55mm f/1.8 ZA | 1/250s @ f/2.5, ISO 500

Désormais, Nemanja a donc une tout autre approche du travail en studio sur fond blanc, et il l’a récemment mise en pratique sur une série de portraits de personnes de sa connaissance à l’aide de son Sony Alpha 7C. Il cherche des sujets chez lesquels il voit quelque chose d’intéressant. « Si je veux prendre un portrait, ce n’est pas en raison de la beauté du sujet ou de ses vêtements. Je dois trouver ce qui rend cette personne intéressante et le capturer sur mon appareil. »

portrait de deux hommes debout côte à côte

© Nemanja Maraš | Sony α7C + FE 85mm f/1.8 | 1/100s @ f/11, ISO 1250

La simplicité de la prise de vues en noir et blanc sur fond blanc offre à Nemanja un moyen idéal de se concentrer sur le caractère et les émotions du sujet. « J’aime le minimalisme et l’évidence du fond blanc, associé à la prise de vues en noir et blanc : le cliché est ainsi totalement exempt de distractions. »

Cette philosophie basée sur la simplicité s’applique également aux appareils, aux objectifs et à l’éclairage. Nemanja utilise un simple flash et un grand parapluie blanc pour illuminer le visage de son sujet. « Il m’arrive de placer deux projecteurs d’arrière-plan pour avoir un fond parfaitement blanc, mais parfois j’ai la flemme et je m’en passe », dit-il sans détour. « J’aime les lumières simples et douces : elles me permettent de me concentrer totalement sur la personne que je prends. Je veux que le visage de mon sujet ait des choses à dire. »

portrait d’un homme d’âge mûr avec les cheveux peignés en arrière

© Nemanja Maraš | Sony α7C + FE 85mm f/1.8 | 1/100s @ f/11, ISO 1250

Nemanja utilise le Sony Alpha 7C, qu’il configure en mode noir et blanc pour voir l’image finale avant même d’appuyer sur le déclencheur. On pourrait s’étonner du choix de l’Alpha 7C pour prendre des portraits en studio, mais Nemanja adore le style « rangefinder » épuré de cet appareil.

« Ce choix vient peut-être de l’enfance, où on rêve de posséder un jour un appareil rangefinder haut de gamme comme on peut rêver de s’offrir une Rolex. J’adore la sensation de l’Alpha 7C dans ma main. C’est un appareil compact qui me donne une grande liberté de mouvement. »

Comme chacun sait, la plupart des photographes utilisent une focale de 85 mm pour les portraits, mais Nemanja préfère la perspective assurée par l’objectif Sony FE 55mm f/1.8 ZA. Ce modèle est plus adapté à l’intimité du studio : il lui permet de se rapprocher du sujet et d’établir un vrai lien avec ce dernier. Une bonne communication est essentielle pour obtenir le cliché souhaité.

portrait d’un homme assis sur un tabouret

© Nemanja Maraš | Sony α7C + FE 55mm f/1.8 ZA | 1/250s @ f/2.5, ISO 500

« Lorsque je n’ai pas une idée claire de l’image finale que je recherche, je travaille simplement avec le sujet en lui demandant de bouger pendant que je le prends en photo. Ensuite, lorsque je vois quelque chose qui me plaît, je lui dis qu’on est sur la bonne piste et je lui demande de garder ou de reprendre la pose, puis j’effectue des ajustements mineurs. Je travaille comme un peintre, par petites touches. »

Nemanja utilise également l’objectif 24mm f/2.8 G sur son Sony Alpha 7C. Son format compact le rend idéal pour cet appareil, et sa focale grand angle permet au photographe de traiter la perspective de manière créative.

femme assise sur un tabouret et portant des lunettes de soleil

© Nemanja Maraš | Sony α7C + FE 24mm f/2.8 G | 1/320s @ f/2.8, ISO 640

L’une de mes photos représente une femme assise sur une chaise vêtue d’un costume noir. Je l’ai prise sur le 24 mm, ce qui crée des lignes de fuite intéressantes qui conduisent naturellement le regard vers son visage. On obtient ainsi quelque chose de créatif sans avoir de distorsion importante du corps du sujet. »

La composition très originale de certains clichés est tout à fait assumée. Nemanja s’émancipe des conventions et préfère faire confiance à son instinct pour trouver une bonne photo.

femme avec un haut blanc

© Nemanja Maraš | Sony α7C + FE 55mm f/1.8 ZA | 1/125s @ f/2.8, ISO 400

« On dit souvent qu’il faut bien connaître les règles pour pouvoir les transgresser. Parfois, je recadre l’image pour créer une sensation de léger inconfort qui apporte vraiment quelque chose. C’est la meilleure façon de laisser l’art s’exprimer : l’art n’est pas censé être confortable, mais déclencher un processus en nous-mêmes. Cela dit, il m’arrive aussi d’utiliser un cadrage très simple avec le sujet bien au milieu – je ne m’interdis rien et je suis toujours mon instinct.

femme d’âge mûr avec un chapeau

© Nemanja Maraš | Sony α7C + FE 55mm f/1.8 ZA | 1/250s @ f/2.8, ISO 640

En suivant son instinct, Nemanja crée des portraits en noir et blanc marqués par sa patte sans se préoccuper de ce que les gens vont penser de son travail. « Je pense qu’on a tous pris au moins une photo en noir et blanc, mais c’est vraiment en suivant son instinct et en cherchant de nouvelles idées qu’on s’approprie vraiment cette technique. »

Produits présentés

Nemanja Maraš

Nemanja Maraš | Serbia

« Ce qui m’attire le plus, c’est le subconscient, ce que l’on dissimule derrière un masque. »

Articles connexes

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter α Universe

Félicitations, votre inscription à la newsletter α Universe a été validée.

Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

Malheureusement, une erreur est survenue.

Félicitations, votre inscription a été validée.