Alpha Universe : détails de l’histoire
La survie du plus rapide

Will Burrard-Lucas

« Lors de mon tout dernier voyage en Antarctique, j’avais en tête un cliché bien particulier que je souhaitais réaliser », lance le professionnel de la photographie animalière Will Burrard-Lucas, « le type de photo auquel le RX10 IV se prête parfaitement. »

En naviguant le long de la côte de la péninsule Antarctique et en profitant de rares escales pour faire découvrir à quelques heureux photographes les paysages étonnants et l’incroyable faune de ce continent, Will cherchait à combiner deux aspects. « Je voulais rendre compte de l’immensité et du niveau de désolation du lieu, tout en montrant la faune qui le peuple et la manière dont elle survit dans un cadre aussi inhospitalier », explique-t-il.

will burrard lucas sony alpha rx10IV groupe de pingouins sur une plate-forme de glace dominée par un imposant glacier

© Will Burrard-Lucas | Sony RX10 IV | 1/1600s @ f/4.0, ISO 100

Le cliché mettant en scène de minuscules pingouins face à l’immensité du paysage de glace a pu être réalisé grâce à l’instantanéité du RX10 IV, confie Will, un appareil qui peut être opérationnel en quelques secondes et qui donne des résultats de haute qualité avec toute une gamme de sujets. Sa réactivité est tout sauf glaciale. « Je suis sorti sur le pont du bateau », explique-t-il, « et c’est alors que je me suis retrouvé face à cette scène. Par chance, j’avais l’appareil autour du cou et j’ai donc pu réagir rapidement. »

« C’est un excellent appareil pour ça », poursuit-il, « il est si léger qu’il vous permet de l’emporter facilement et d’être toujours prêt ; d’autant qu’avec les animaux, on ne sait jamais à quoi s’attendre. Avec du matériel plus imposant, cette flexibilité disparaît, emportant avec elle certaines opportunités de clichés. »

will burrard lucas sony alpha rx10IV phoque gisant de côté sur la glace

© Will Burrard-Lucas | Sony RX10 IV | 1/2000s @ f/4.0, ISO 100

Mise à part sa légèreté, l’autre fonctionnalité particulièrement appréciable du RX10 IV, c’est sa portée, explique Will. « Lors de ce voyage, j’ai souvent réglé l’objectif sur 600 mm ; cette valeur maximale est idéale dans les situations où il n’est pas possible de s’approcher sans effrayer la faune. »

will burrard lucas sony alpha rx10IV oiseau survolant le versant d’une montagne avec sommets enneigés en arrière-plan

© Will Burrard-Lucas | Sony RX10 IV | 1/2000s @ f/4.0, ISO 100

Les déplacements en bateau ont permis de mettre l’accent sur un autre avantage du RX10 IV. « En raison du vent et des vagues, l’embarcation tanguait énormément, ce qui rendait l’entreprise difficile », rit-il. « C’est là que j’ai réalisé l’intérêt d’utiliser un appareil tout-en-un à la fois compact et léger. La maniabilité accrue m’a permis de gagner en réactivité et de capturer des clichés que j’aurais probablement manqués avec du matériel plus imposant ; sans oublier l’étanchéité qui a largement fait ses preuves face aux embruns marins, à la neige et à la glace. »

will burrard lucas sony alpha rx10IV groupe de pingouins se prélassant sur le rivage

© Will Burrard-Lucas | Sony RX10 IV | 1/1600s @ f/4.0, ISO 640

Qu’en est-il de la fonction AF ? « La toute dernière mise à jour du microprogramme a considérablement augmenté les performances de l’AF », explique-t-il, « j’ai véritablement pu le mettre à profit avec des sujets tels que des oiseaux en plein vol. S’agissant d’un appareil tout-en-un, l’AF s’est révélé être vraiment impressionnant et tout particulièrement avec ces sujets exigeants qui virevoltaient au-dessus et en dessous de la ligne d’horizon. Tel un prédateur, il a réalisé un suivi parfait, faisant abstraction des vagues et autres sources de distraction. »

will burrard lucas sony alpha rx10IV oiseau solitaire planant au-dessus de l’océan

© Will Burrard-Lucas | Sony RX10 IV | 1/1000s @ f/4.0, ISO 640

Pour photographier ces sujets furtifs, Will utilise le mode ISO automatique du RX10 IV tout en configurant la vitesse d’obturation à son minimum. « Pour les oiseaux qui se déplacent rapidement, je la règle sur 1/1600 ou 1/2000 s avec l’objectif grand ouvert », explique-t-il. « Généralement, je pousse l’ISO aussi haut que nécessaire ; car si la gestion du bruit n’est pas un problème, corriger un flou de bougé reste impossible. La qualité du RX10 IV est telle que je n’ai aucune appréhension à utiliser les valeurs ISO les plus élevées. »

Pour conclure, le RX10 IV est, « avec toutes ces fonctions pratiques, l’appareil idéal pour venir agrémenter mon matériel Sony Alpha de base. »

Produits présentés
DSC-RX10M4
RX10 IV avec AF de 0,03 s et zoom optique 25x

DSC-RX10M4

Articles connexes
Will Burrard-Lucas
Alpha Universe

Will Burrard-Lucas

Royaume-Uni

L'Afrique est le lieu où je peux m’épanouir pleinement, me rapprocher de la nature, partir à l’aventure, vivre en famille et simplement être libre d’être moi-même. C’est là où je me sens le plus vivant et où mes émotions sont décuplées ; l’émerveillement, la joie, la sérénité, la solitude, la peur, l’excitation.

Découvrir le profil


x