Alpha Universe : détails de l’histoire
L’art de la patience

Petar Sabol

« Je suis tombé amoureux des martins-pêcheurs en 2013 », explique Petar Sabol, spécialiste de la faune et de la nature en général, « d’abord en observant leur comportement sur un étang situé à proximité du village de Mala Subotica en Croatie, puis en apprenant à les photographier. »

La passion et les compétences techniques de Petar se retrouvent dans ses clichés. Et tandis qu’à l’instar de tout bon photographe animalier, son travail repose principalement sur ses activités de terrain, Petar doit aussi pouvoir compter sur son matériel. Fidèle aux appareils et objectifs de la gamme Alpha depuis leur lancement, il utilise désormais l’α7R IV.

petar sabol sony alpha 7RM4 martin-pêcheur sur une branche dégarnie avec poisson dans le bec

© Petar Sabol | Sony α7R IV + FE 200-600 mm f/5.6-6.3 G OSS | 1/160s @ f/9.0, ISO 1600

Photographiant les martins-pêcheurs alors qu’ils se regroupent au niveau de petits étangs, de lacs et de canaux pour se nourrir pendant la période hivernale, Petar se fascine pour les couleurs et les mouvements des oiseaux. « Ce sont des sujets incroyables », explique-t-il, « car leurs couleurs changent constamment, passant du bleu foncé à l’aigue-marine ou au cyan, selon l’angle de vue et la lumière. Leur style de chasse les rend tout aussi intéressants... leur calme et le plongeon de précision qui s’ensuit. Les observer est une chose extraordinaire, mais les photographier est un tout autre défi. »

petar sabol sony alpha 7RM4 martin-pêcheur émergeant de l’eau, un poisson dans le bec

© Petar Sabol | Sony α7R IV + FE 135 mm f/1.8 GM | 1/5000s @ f/6.3, ISO 2000

Le plumage chatoyant des martins-pêcheurs prend vie grâce au capteur haute-résolution de l’α7R IV, chaque petit détail étant capturé avec une incroyable précision. Mais bien évidemment, tous ces pixels ne sont d’aucune utilité si l’oiseau est flou ou s’il n’occupe pas suffisamment de place dans le cadre pour être dignement apprécié. Pour contourner ces problèmes, Petar choisit avec soin le mode AF et les objectifs qu’il utilise, il effectue des captures à hauteur de regard, s’assure que ses sujets occupent la majeure partie du cadre et les fait parfaitement ressortir sur un arrière-plan flou à l’aspect soyeux.

petar sabol sony alpha 7RM4 martin-pêcheur à poitrine orange vif tenant paisiblement un poisson dans le bec

© Petar Sabol | Sony α7R IV + FE 200-600 mm f/5.6-6.3 G OSS | 1/25s @ f/10.0, ISO 1600

« J’accorde une importance particulière à la composition », confie-t-il, « et même si l’α7R IV dispose d’un capteur compatible avec d’importants recadrages, j’aime optimiser mes prises de vue. »

Les clichés d’oiseaux sont généralement obtenus grâce à des téléobjectifs très longs, mais Petar préfère se contenter de focales intermédiaires et privilégie les objectifs FE 70-200 mm f/2.8 GM OSS et FE 135 mm f/1.8 GM, s’appuyant sur sa maîtrise d’apprivoisement du terrain pour se rapprocher suffisamment de la scène. « C’est surtout le cas pour les clichés de plongeon qui impliquent d’être très proche de la ligne de flottaison », explique-t-il, « en essayant certains super téléobjectifs, j’ai constaté que la rapidité de mouvement des oiseaux rendait leur suivi bien plus compliqué avec ce type de matériel. Par ailleurs, plus l’objectif est performant, plus les mouvements sont exacerbés, ce qui rend la mise au point encore plus complexe. Mais, avec de la patience et une approche suffisamment bonne, il est possible de réaliser ce type de cliché avec des téléobjectifs courts destinés à la portraiture, comme un 85 mm. »

petar sabol sony alpha 7RM4 martin-pêcheur vert éclatant posé sur une branche, une prise dans le bec

© Petar Sabol | Sony α7R IV + FE 200-600 mm f/5.6-6.3 G OSS | 1/500s @ f/9.0, ISO 250

« La patience est l’ingrédient principal », poursuit Petar, « mais celle-ci ne se restreint pas à la prise de vue ; il faut faire preuve de persévérance et investir du temps. Une bonne cachette et un bon camouflage sont nécessaires si vous souhaitez vous retrouver au plus près des sujets, sans pour autant les déranger. Une fois en position, l’attente peut se compter en heures ou n’aboutir à rien du tout. Mais d’autres fois, c’est tout l’inverse ; à peine vous êtes installé que les oiseaux se posent presque sur votre tête. »

petar sabol sony alpha 7RM4 martin-pêcheur à poitrine orange mangeant sa prise sur une branche

© Petar Sabol | Sony α7R IV + FE 135 mm f/1.8 GM | 1/1000s @ f/1.8, ISO 500

L’α7R IV présente certains modes essentiels qui permettent à Petar de capturer les clichés qu’il souhaite, le moment venu. « L’obturateur silencieux est un incontournable », explique-t-il, « car la dernière chose que vous voulez, c’est alerter ou effrayer le sujet. Tout en travaillant en mode AF-C, je verrouille un point de focalisation sur le sujet et le suit grâce au mode de suivi en temps réel. La rapidité et la précision sont telles que j’obtiens toujours une mise au point parfaite, même avec l’objectif grand ouvert. Et pour être certain de ne pas manquer le cliché idéal, lorsque l’oiseau plonge ou qu’il émerge magnifiquement de l’eau, je travaille toujours à 10 ips. Je sais également que la qualité est suffisamment bonne pour figer le sujet tout en conservant une sensibilité ISO élevée et j’opte donc régulièrement pour des valeurs comme 1600, 3200 ou plus. Les seules fois où je réduis la vitesse, c’est quand l’oiseau se tient tranquille sur son perchoir ; j’en profite alors pour me détendre également. »

petar sabol sony alpha 7RM4 gros plan d’un martin-pêcheur à la poitrine orange et aux yeux noirs perçants

© Petar Sabol | Sony α7R IV + FE 200-600 mm f/5.6-6.3 G OSS | 1/60s @ f/10.0, ISO 640

Avec tous ces avantages, que ressort-il de la comparaison de l’α7R IV avec le matériel Sony qu’il utilisait auparavant ?

« Chaque nouvel appareil contient des améliorations qui ouvrent de nouvelles pistes à explorer », confie-t-il, « je ne parle pas uniquement de qualité d’image, de performances ISO ou de plage dynamique, mais de tout ce qui m’aide à véritablement appréhender les sujets, comme le très grand nombre de collimateurs autofocus, les modes de suivi de la mise au point avancés, la capture silencieuse et la stabilisation d’image SteadyShot.

Le verdict de Petar ? « Utiliser un appareil comme celui-ci est un vrai bonheur. »

Produits présentés
ILCE-7RM4
Appareil Alpha 7R IV 35 mm plein format avec 61 Mpx

ILCE-7RM4

SEL135F18GM
FE 135mm F1.8 GM

SEL135F18GM

SEL200600G
FE 200 – 600 mm F5.6 – 6.3 G OSS

SEL200600G

Articles connexes
Petar Sabol
Alpha Universe

Petar Sabol

Croatie

« J’essaye toujours que mes photos soient le plus esthétiques possible, peu importe le temps ou les efforts que cela peut demander. Chaque ingrédient a son importance, la lumière, la composition, l’instant, l’histoire et la perfection technique. C’est ma manière de repousser les limites et de véritablement apprécier le processus de création. »

Découvrir le profil


x