Alpha Universe : détails de l’histoire
L’as de la photographie de sports

Bob Martin, l’un des meilleurs photographes de sports au monde, nous parle des nouveaux objectifs Sony FE 600 mm f/4 et FE 135 mm f/1.8 G Master.

Des Coupes aux Championnats du monde en passant par le polo à dos d’éléphant, il y a très peu de sports que Bob Martin n’a pas photographiés. Au cours de ses nombreuses années d’exercice en tant que photographe de sports, il a capturé les meilleurs athlètes au monde, au sommet de leur carrière.

 

bob martin sony alpha 9 course de chevaux dans la neige

© Bob Martin | Sony α9 + FE 600 mm f/4 GM OSS + téléobjectif 2x | 1/3200s @ f/8.0, ISO 1250

Ayant délaissé le reflex en 2017, Bob s’est désormais tourné vers les Sony α9 et α9 II en tant que boîtiers principaux. Il apprécie les associer aux objectifs FE 600 mm f/4 GM et 135 mm f/1.8 GM.

bob martin sony alpha 9II nageur reprenant son souffle durant une course

© Bob Martin | Sony α9 II + FE 600 mm f/4 GM OSS | 1/2500s @ f/5.6, ISO 320

« L’objectif FE 600 mm f/4 G Master se combine parfaitement aux appareils Sony de la gamme α9 », s’enthousiasme Bob. « C’est de loin l’objectif 600 mm le plus net et le plus rapide que j’aie utilisé. À 20 ips, l’objectif est capable de tenir la cadence par rapport à la vitesse de mise au point automatique de l’appareil ; le rêve absolu de tout photographe de sport. »

Les non-initiés au système Sony se demandent souvent quelle est la gamme d’objectifs pour photographes professionnels ; mais le fait est qu’il n’en existe tout simplement pas.

bob martin sony alpha 9II nageur levant la main lors d’une course

© Bob Martin | Sony α9 II + FE 600 mm f/4 GM OSS | 1/3200s @ f/5.6, ISO 320

Bob poursuit : « Grâce à l’objectif FE 600 mm f/4 G Master, je peux désormais prendre des clichés avec des longueurs focales allant de 12 à 600 mm. Et si j’y ajoute un téléconvertisseur 1.4x ou 2x, je peux respectivement monter jusqu’à 840 ou 1200 mm. Par manque de compatibilité et en raison d’une perte de qualité, je n’utilisais quasiment jamais de téléconvertisseur avec mon ancien reflex. Néanmoins, l’association téléobjectif Sony et téléconvertisseur 1.4x ou 2x fonctionne à merveille. »

Le Sony 400 mm f/2.8 GM est sorti depuis plus d’un an et a reçu d’excellentes critiques de la part des professionnels comme des amateurs ; alors pourquoi tant d’engouement pour le 600 mm f/4 ?

« Le 600 mm est l’objectif des gros évènements », explique Bob. « Lors des grandes rencontres sportives qui se tiennent dans d’immenses stades, vous pouvez vous retrouver vraiment loin de l’action. Cela vous amène à utiliser des objectifs de plus en plus longs, parfois même des téléobjectifs 1,4x ou 2x pour les prises en intérieur, simplement pour être plus près que tout le monde. »

bob martin sony alpha 9 jockey bataillant avec son cheval en pleine tempête de neige

© Bob Martin | Sony α9 + FE 600 mm f/4 GM OSS | 1/4000s @ f/5.0, ISO 500

Bien que la qualité d’image et la vitesse de mise au point automatique des objectifs soient essentielles ; leur taille, leur poids et plus important encore, la répartition de celui-ci sont des facteurs déterminants pour les photographes de sport.

« Il n’y a rien de pire que de devoir stabiliser sans arrêt un appareil et son objectif montés sur monopode », explique Bob. « Par chance, le poids du 600 mm est majoritairement réparti sur l’arrière et le milieu, ce qui lui confère un équilibre parfait. »

bob martin sony alpha 9II coureur franchissant un obstacle

© Bob Martin | Sony α9 II + FE 600 mm f/4 GM OSS | 1/2500s @ f/4.0, ISO 320

Malgré la popularité de l’objectif 600 mm f/4, l’annonce récente de la sortie du FE 135 mm f/1.8 n’a fait que renforcer l’enthousiasme de Bob. Pour la plupart, l’« objectif 135 mm f/1.8 » évoque directement la portraiture, mais pour le photographe de sports, il s’agit en fait d’une longueur focale idéale pour les disciplines où la proximité avec l’action est essentielle.

bob martin sony alpha 9II silhouette d’un plongeur s’élançant d’un grand plongeoir se découpant sur un ciel maussade

© Bob Martin | Sony α9 II + FE 135 mm f/1.8 GM | 1/16000s @ f/1.8, ISO 1000

« Je photographie presque toujours avec un objectif grand ouvert ; cela permet de faire ressortir le sujet grâce à un éclat de netteté. Vous pouvez utiliser un 70-200 mm f/2.8, mais n’obtiendrez pas le même rendu qu’avec la très faible profondeur de champ du 135 mm f/1.8. Tous ces objectifs Sony G Master sont conçus pour être utilisés au maximum de leur capacité, ce qui est parfait, car avec un modèle f/1.8, je peux parfaitement photographier à f/1.8. »

bob martin sony alpha 9II visage d’un nageur reprenant son souffle en pleine brasse

© Bob Martin | Sony α9 II + FE 600 mm f/4 GM OSS | 1/4000s @ f/4.0, ISO 320

L’année à venir s’annonce particulièrement palpitante côté sportif et avec une telle gamme d’objectifs, Bob aura tous les atouts en main pour venir compléter la cadence de prise de vues de 20 ips et l’incroyable vitesse de l’AF des Sony α9 et α9 II.

bob martin sony alpha 9 jockey sur un cheval gris courant à toute allure dans la neige

© Bob Martin | Sony α9 + FE 135 mm f/1.8 GM | 1/10000s @ f/1.8, ISO 125

« Les objectifs Sony FE 135 mm f/1.8 et FE 600 mm f/4 GM sont tous deux sortis au bon moment », conclut Bob. « L’an prochain, je serai à Tokyo pour couvrir l’évènement sportif le plus important au monde et ces deux objectifs seront de la partie. Je suis impatient de voir les images qu’ils vont me permettre de capturer. »

Produits présentés
ILCE-9
Alpha 9 avec capteur CMOS empilé plein format

ILCE-9

ILCE-9M2
Appareil photo plein format Alpha 9 II avec capacité professionnelle

ILCE-9M2

SEL135F18GM
FE 135mm F1.8 GM

SEL135F18GM

SEL600F40GM
FE 600 mm F4 GM OSS

SEL600F40GM

SEL20TC
Téléobjectif 2x

SEL20TC

Articles connexes
Bob Martin
Alpha Universe

Bob Martin

Royaume-Uni

Sony α9 : sa discrétion, l’Eye-AF et l’aperçu en temps réel changent véritablement la donne.

Découvrir le profil