Accéder au contenu

OBJECTIFS : LES FONDAMENTAUX

Terminologie des objectifs

Diaphragme circulaire

De manière générale, si un diaphragme utilise 7, 9 ou 11 lames, il prend la forme d'un polygone à 7, 9 ou 11 côtés lorsque l'on réduit son ouverture. Cette structure a néanmoins pour effet de faire apparaître l'effet de flou lié aux sources lumineuses ponctuelles sous une forme polygonale plutôt que circulaire. Les objectifs α contournent ce problème grâce à une conception unique qui confère au diaphragme une forme circulaire presque parfaite, quelle que soit la taille de l'ouverture. Résultat : des effets de flou plus fluides et plus naturels.

Comparaison des différentes conceptions de diaphragme [1] Ouverture classique [2] Ouverture circulaire

Verres ED (très faible dispersion) et Super ED

Lorsque la distance focale augmente, les lentilles fabriquées avec du verre optique conventionnel gèrent difficilement l'aberration chromatique, ce qui génère des images à faible contraste, des couleurs de mauvaise qualité et une résolution peu élevée. Afin de résoudre ces problèmes, le verre ED a été mis au point et intégré à certaines lentilles. Cette technologie renforce considérablement l'aberration chromatique, même sur les plages focales des téléobjectifs, et offre un meilleur contraste sur l'ensemble de l'image, même lorsque le diaphragme est grand ouvert. Le verre Super ED compense davantage l'aberration chromatique.

[1] Verre [2] Verre ED [3] Verre Super ED [4] Plan focal

Revêtement multicouche

Bien que la majeure partie de la lumière qui arrive sur un verre optique est transmise correctement, une partie se reflète à la surface de la lentille et crée des lueurs ou des images fantôme. Pour éviter ce problème, une fine couche de revêtement anti-reflet doit être appliquée à la surface de la lentille. Les objectifs α sont dotés d'un revêtement multicouche exclusif qui permet de supprimer efficacement de tels problèmes sur un large spectre de longueurs d'ondes.

Nano-revêtement anti-reflet

La technologie originale de nano-revêtement anti-reflets Sony est un revêtement d'objectif doté d'une nano-structure régulière, précisément définie, qui permet une transmission exacte de la lumière tout en supprimant efficacement les reflets et les effets « fantômes ». Les nano-revêtements anti-reflets offrent de meilleures propriétés de suppression des reflets que les revêtements anti-reflets traditionnels (notamment ceux qui utilisent une nano-structure irrégulière), ce qui leur permet de considérablement améliorer la clarté, le contraste et la qualité globale de l'image.

[1] Lumière incidente [2] Lumière réfléchie [3] Lumière transmise [4] Verre [5] Revêtement anti-reflets [6] Nano-revêtement anti-reflets

Photo prise avec revêtement antireflet Nano

Avec antireflet Nano

Photo prise sans revêtement antireflet Nano

Sans antireflet Nano

Lentille asphérique

L'aberration sphérique consiste en un léger décalage des rayons de lumière qui sont projetés sur le plan de l'image par une simple lentille sphérique. Elle résulte d'un taux de réfraction inégal à différents points de la lentille. Ce mauvais alignement peut altérer la qualité d'image sur les objectifs à grande ouverture. La solution est d'utiliser une ou plusieurs lentilles « asphériques » près du diaphragme pour rétablir l'alignement sur le plan de l'image, ce qui permet de conserver un degré élevé de netteté et de contraste, même avec une ouverture d'objectif maximale. Les lentilles asphériques peuvent être également placées à d'autres endroits sur le chemin optique afin de réduire la distorsion. L'emploi de modèles asphériques bien conçus peut même limiter le nombre total de lentilles nécessaires, donnant ainsi lieu à des objectifs plus petits et plus légers.

[1] Lentille sphérique [2] Lentille asphérique [3] Plan focal

Lentilles asphériques avancées

Les lentilles asphériques avancées (AA) sont une variante évoluée, au rapport d'épaisseur extrêmement élevé entre le centre et la périphérie. Les éléments AA sont extrêmement difficiles à produire. Ils sont issus d'une technologie de moulage extrêmement perfectionnée à même d'atteindre de façon précise et uniforme la forme et la surface requises. Le résultat est une reproduction et un rendu nettement améliorés.

Lentille XA (asphérique extrême)

Les lentilles asphériques sont beaucoup plus difficiles à fabriquer que celles de type sphérique simple. Les nouvelles lentilles XA (asphérique extrême) permettent d'obtenir un niveau de précision de surface extrêmement élevé à moins de 0.01 micron grâce à une technologie de fabrication novatrice, pour une combinaison inédite de haute résolution et d'effets bokeh exceptionnels.

[1-1] Surface asphérique d'objectif standard [1-2] Effet bokeh non désiré [2-1] Surface d'objectif XA (asphérique extrême) [2-2] Superbe effet bokeh

Revêtement T* ZEISS® 

Le fait que la technologie de revêtement des objectifs (dépôt chimique en phase vapeur d'une couche mince et régulière sur la surface de l'objectif pour réduire les reflets et maximiser la transmission) était à l'origine brevetée par ZEISS® est connu de tous. L'entreprise ZEISS a également développé et prouvé l'efficacité des revêtements multicouches pour les objectifs d'appareil photo : c'est cette technologie que l'on appelle aujourd'hui « revêtement T* ».

Avant l'introduction des objectifs avec revêtement, la surface des objectifs reflétait une part importante de la lumière entrante, ce qui limitait la transmission et rendait difficile l'utilisation de plusieurs éléments dans le design des objectifs. La mise au point de revêtements efficaces a donné lieu à des conceptions optiques plus complexes capables d'accroître les performances. La diminution des réverbérations internes a permis de minimiser les reflets et d'obtenir un contraste élevé.

Le revêtement T* ZEISS® n'est pas appliqué sur n'importe quel objectif. Le symbole T* apparaît uniquement sur les objectifs à plusieurs éléments qui ont atteint la performance requise sur l'ensemble du chemin optique.

[1] Source de lumière [2] Capteur d'image [3] Reflets minimisés

Mise au point interne (IF)

Seuls les groupes centraux du système optique se déplacent lors de la mise au point, de sorte que la longueur totale de l'objectif reste constante. Ce procédé offre plusieurs avantages, notamment une mise au point automatique rapide et une courte distance de mise au point minimale. De plus, le fait que le filetage du filtre à l'avant de l'objectif ne tourne pas est très pratique lorsque vous utilisez un filtre polarisant.

Mise au point arrière (RF)

En déplaçant uniquement le groupe arrière de lentilles lors de la mise au point, l'objectif permet une mise au point automatique plus rapide et une distance de mise au point minimale plus courte. Par ailleurs, comme l'avant de l'objectif ne tourne pas, la manipulation de l'appareil est facilitée lorsque vous utilisez un filtre polarisant.

Barillet d'objectif en alliage d'aluminium

L'alliage d'aluminium sert à la fabrication des objectifs G et d'autres objectifs de dernière génération pour une haute performance optique. Ce matériau est léger, solide et hautement résistant aux variations de température.

Limitation de la plage focale (FRL)

Cette fonction vous permet de gagner un peu de temps lors de la mise au point automatique en configurant une plage limite de mise au point. Sur les objectifs macro, cette limite peut être définie sur la plage proche ou la plage éloignée (voir illustration). Sur le SAL70200G, la limite est fixée uniquement aux plages éloignées, tandis que le SAL300F28G permet de limiter la mise au point à la plage éloignée ou à une plage de votre choix.

Bouton de verrouillage de la mise au point (FHB)

Une fois la mise au point ajustée à l'endroit désiré, ce bouton, situé sur le barillet de l'objectif, permet de bloquer la position. Vous pouvez également lui assigner la fonction « aperçu » à l'aide des réglages personnalisés de l'appareil photo.

Moteur à ondes supersoniques DDSM (Direct Drive Super Sonic wave Motor)

Un nouveau système DDSSM est utilisé pour un positionnement de précision du matériel de mise au point relativement lourd requis pour un format plein cadre, permettant une mise au point de précision même avec la plus petite profondeur de champ de l'objectif. Le système de motorisation DDSSM est également incroyablement silencieux, ce qui le rend idéal pour tourner des films lorsque la mise au point change constamment pendant l'enregistrement de la scène.

Moteur SSM (Super Sonicwave Motor)

Le piézomoteur SSM contribue à la fluidité et au faible niveau sonore généré par la mise au point automatique. Le moteur génère un couple très élevé à faible vitesse de rotation pour des réponses immédiates à l'arrêt et au démarrage. Il est également très silencieux, notamment lors de la mise au point automatique. Les objectifs sont dotés d'un moteur SSM et intègrent également un détecteur sensible à la position qui identifie directement le nombre de rotations de l'objectif, un facteur qui améliore la précision globale de la mise au point automatique.

Le moteur SSM est constitué d'un rotor (gauche) et d'un stator (droite) sur lesquels les éléments piézoélectriques sont montés.

mesure de flash ADI

La mesure de flash Advanced Distance Integration (ADI) est disponible lorsque le flash intégré, ou le flash externe HVL-F60M / HVL-F43M / HVL-F20M est utilisé en association avec un objectif qui possède un encodeur de distance intégré.* Elle fournit une mesure automatique qui n'est pratiquement pas affectée par les reflets des sujets ou des arrière-plans. L'encodeur fournit des informations de distance précises, qui sont utilisées pour compenser l'intensité du flash en conséquence. Cela permet d'obtenir de bonnes expositions, avec plus de fiabilité qu'avec la mesure de flash TTL (through-the-lens) traditionnelle, qui peut être inhibée par des sujets et des arrières-plans excessivement réfléchissants ou sombres.

Encodeur de distance

L'encodeur de distance est un composant de l'objectif qui détecte directement la position du mécanisme de mise au point, et envoie un signal au processeur afin de calculer la distance qui sépare l'appareil du sujet. En cas d'utilisation du flash, ces données sont très utiles pour calculer la puissance de flash adaptée à la scène. L'encodeur de distance fait partie intégrante du dispositif ADI qui garantit une mesure de flash très précise, non affectée par les reflets des sujets ou des arrière-plans.

Technologie SAM (Smooth Autofocus Motor, moteur fluide de mise au point)

Plutôt que d'utiliser le moteur d'entraînement de la mise au point du boîtier de l'appareil photo, les objectifs SAM bénéficient d'un moteur d'autofocus intégré à l'objectif, qui entraîne directement le groupe d'éléments de mise au point. Du fait que le moteur intégré fait tourner le mécanisme de mise au point, le fonctionnement est nettement plus fluide et silencieux que les systèmes de mise au point automatique couplés classiques.

Stabilisation d'image optique de l'image dans l'objectif (OSS)

Les capteurs gyroscopiques intégrés à l'objectif détectent le moindre mouvement, et la lentille de stabilisation est décalée avec précision pour contrebalancer toute image floue. L'utilisation de moteurs linéaires précis et silencieux et la technologie héritée des caméscopes professionnels Sony de pointe permettent d'obtenir une stabilisation d'image exceptionnellement silencieuse et efficace pour des photos et des vidéos de haute qualité.

Mode actif (OSS en mode actif)

Se déplacer lors de la prise de vue implique plus de mouvements d'appareil et, a fortiori, plus de flou. Si les systèmes conventionnels de stabilisation d’image ne parvenaient pas à compenser efficacement ce type de mouvement, le « mode actif » utilise une plus grande amplitude de mouvement pour la lentille de compensation afin de renforcer la stabilisation sur une plus grande variété de mouvements d'appareil. Même pour le plus grand angle de la plage de focale, la stabilisation est sensiblement améliorée, ce qui facilite la prise de vue sans trépied tout en limitant l'effet de flou.

Zoom motorisé fluide et souple

Les objectifs Sony de type α avec zoom motorisé offrent un contrôle et un potentiel créatif accrus pour la réalisation de films, avec un zoom constant et fluide qu'il est difficile d'obtenir manuellement. Les détails tels que l'accélération et la décélération fluides sont également importants, et, bien entendu, le suivi est excellent pendant tout le processus. Tout cela est rendu possible grâce à la technologie de caméscope aboutie de Sony alliée à une innovation à la pointe de la technologie, du design optique et mécanique jusqu'à la technologie des actionneurs développée par Sony. Le tout est réuni selon des processus de fabrication exigeants. Le zoom interne est une autre caractéristique avantageuse : la longueur de l'objectif reste constante pendant la phase de zoom, et le barillet ne pivote pas. Les polariseurs et autres filtres dépendants de la position peuvent donc être utilisés sans besoin de support supplémentaire.

Smooth Motion Optics (SMO)

Le SMO (Smooth Motion Optics) est un système optique de Sony pour les objectifs interchangeables, spécialement conçu pour garantir une qualité et une résolution optimales aux images en mouvement.

SMO prend en charge trois aspects de la réalisation :

- La variation d'angle de vue (instabilité de l'angle de vue pendant la mise au point) est réduite efficacement par un mécanisme de mise au point interne de précision.

- Les légers décalages de mise au point susceptibles d'apparaître lors du zoom sont éliminés grâce à un mécanisme spécifique d'ajustement suivi.

- Le mouvement latéral de l'axe optique provoqué par l'action du zoom est éliminé grâce à un mécanisme de zoom interne qui permet de conserver la même longueur pour toutes les distances focales.

Le niveau de précision requis exige à la fois une conception rigoureuse et un contrôle permanent lors de la fabrication ; mais les avantages des objectifs à grande ouverture pour la réalisation de vidéos, en particulier avec des capteurs grand format, sont spectaculaires et en valent vraiment la peine.